Les blessures de l’âme : la blessure d’abandon comment la démasquer et s’en libérer (Partie 1)

Lors d’un précédent article, je vous ai parlé de la blessure d’injustice.

La blessure d’injustice fait partie des 5 blessures de l’âme, mises en lumière au grand public par Lise Bourbeau issues des travaux de John Pierrakos.

Dans cet article j’ai choisi de vous parler de la Blessure d’Abandon.

Pour en savoir plus sur les Soins Energétiques à distance cliquez ici.

Nous vivons tous des blessures émotionnelles tout au long de notre vie. Tout au long de notre vie nous allons attirer des personnes et des situations qui vont nous donner l’opportunité de revivre ces blessures. J’irai même plus loin en précisant que nous pouvons nous “trimbaler” des blessures émotionnelles de vies en vies.

Ces blessures héritées de vies passées reviennent se jouer dans le théâtre de cette vie si elles n’ont pas été réglées au préalable.

Nous avons ensuite deux possibilités :

  • Soit les subir passivement et les laisser nous dicter notre vie,
  • Soit prendre conscience de ce qui se joue pour sortir du cycle des blessures émotionnelles et reprendre notre pouvoir personnel.

Nous avons en général 2 ou 3 blessures émotionnelles majeures. Mais elles n’ont pas toutes le même degré de douleur ou de souffrance. Ces blessures vont s’activer ou se désactiver suivant nos expériences de vie de manière cyclique.

Pour en savoir plus sur les Soins Energétiques à distance cliquez ici.

Découvrons ici un portrait de la blessure d’abandon :

Qu’est-ce que l’abandon ? Que signifie le verbe abandonner :
  • Étymologiquement, abandonner vient de l’ancien français « mettre à bandon » = « laisser au pouvoir de« .  Ainsi le mot abandon n’a pas qu’une connotation négative quand on parle de « s’abandonner à la vie » par exemple ou lorsque l’on dit « parler avec en entier abandon ».
  • Mais revenons sur le thème des blessures de l’âme. Abandonner : signifie aussi “laisser”, “quitter”, “cesser de s’occuper”, “se livrer au pouvoir de
que signifie l'abandon, libération des blessures de l'âme

Comment se manifeste cette blessure ?

  • La blessure se manifeste souvent pendant l’enfance entre un et trois ans.
  • C’est une des blessures qui touchent l’Être directement, tout comme la blessure du rejet. Elle touche donc ce que “je suis” et non ce que ”je fais”,
  • La blessure d’abandon est généralement vécue avec les parents ou la figure parentale de sexe opposé. Et elle se réactive plus tard, dans notre vie d’adulte, également en lien avec des personnes du sexe opposé.
  • La blessure d’abandon peut se déclencher de manière parallèle à une blessure de rejet, qui, quant à elle sera vécue avec le parent du même sexe.

Mais attention, l’abandon n’est pas à confondre avec la blessure de rejet.

  • L’abandon est un éloignement temporaire ou définitif, une inattention ou un événement apparemment indépendant de notre volonté. Exemple : “J’ai oublié de te souhaiter ton anniversaire”. La notion d’abandon est indépendante de la personnalité de l’individu qui la subit.
  • Le rejet est provoqué par une décision manifeste. Exemple : “Je ne veux pas te voir tant que tu n’auras pas terminé tes devoirs”..

Une même épreuve peut être perçue différemment selon celui qui la vit et activer une blessure différente.
Un enfant dans son ressenti a pu percevoir une situation, un comportement, une expérience comme un abandon, tandis qu’un autre l’aura vécu comme un rejet.

Voici des exemples où une personne a pu vivre une situation d’abandon dans son enfance.

  • Un enfant dont la maman est très occupée par un nouveau bébé qui nécessite plus d’attention,
  • Un enfant dont un frère ou une sœur handicapé(e) ou malade requiert plus d’attention, de temps de la part de ses parents,
  • Des enfants dont les parents travaillent beaucoup et sont alors élevés par un grand-parent, une nourrice ou un autre membre de la famille,
  • Un enfant qui a dû rester à l’hôpital pour recevoir des soins sans ses parents/figures d’attachement,
  • Un enfant dont l’un des parents est touché par la maladie, la dépression ou est décédé
  • Un enfant qui a dû se débrouiller seul en raison d’une absence prolongée d’un parent
  • Un enfant qui a eu un manque de soutien de la part des parents ou figures parentales.
Lorsque la blessure d’abandon est déclenchée, l’enfant développe le masque du dépendant.

Se faire accompagner pour libérer cette blessure

Se faire accompagner par un thérapeute peut être un bon moyen de prendre du recul sur la situation et dénouer les nœuds, évacuer un ressentiment, une rancœur, une frustration, une colère ressentie envers un tiers.

Cela évitera que ces sentiments ne s’expriment par de la violence ou à travers une maladie.

Parmi les accompagnements possibles il existe :

La psychothérapie permet de libérer la parole, d’exprimer les émotions et ressentis et d’apporter de la compréhension sur ses propres fonctionnements,

Les soins énergétiques :
Les protocoles de
libérations karmiques que je propose en lien avec les blessures de l’âme permettent de travailler au niveau cellulaire et des vies passées,

L’Hypnose Ericksonienne :
permet de 
rompre les mécanismes de stress et boucles inconscientes et permet à l’inconscient de trouver les ressources pour diminuer l’intensité de la blessure.

Les constellations familiales individuelles : agissent sur les mémoires transgénérationnelles, les mémoires de lignées, la répétition de schémas dans votre famille.

Dans la suite de cet article (partie 2) découvrez :

Téléchargez dans cet ebook un exercice pratique 

Comprendre notre blessure pour mieux la transcender ! 

Découvrez un exercice pour vous aider à repérer les situations que vous avez vécues comme un abandon et mieux vous en libérer. 

Découvrir les séances

Soin énergétique bébé

Soin énergétique enfant

Soin énergétique adulte

Constellation familiale individuelle

Hypnose Ericksonienne

Vous souhaitez recevoir la newsletter ?

Découvrez tous les articles, partages et conseils proposés par Soins Energétiques Nantes

soins energetiques nantes hanna ka